5 avr. 2017

Le développement personnel antique | Lettres à Lucilius de Sénèque


Impressions n°25
Ce billet est une republication du 20/04/2015 de mon ancien blog.


Quel type ce Sénèque ! Il a inventé le livre de développement personnel avant l'heure.  Au travers de ces lettres envoyées à son disciple Lucilius, il nous propose tous pleins de conseils avisés sur la vie, l'univers et le reste. Ce qui est extraordinaire là-dedans, c'est que le monsieur a vécu au Ier siècle après JC et que ça fonctionne toujours.

Maître ès développement personnel


Voyons plutôt :

Sur la préciosité du temps, qui passe inexorablement :
[...] réfléchis bien et tu verras que la majeure partie de l'existence se passe à mal faire, une grande part à ne rien faire et la totalité à faire tout autre chose que ce qu'il faudrait.
Sur l'état de votre pile à lire :
La multitude des livres dissipe l'esprit. Ainsi, ne pouvant lire tous ceux que tu pourrais avoir, c'est déjà assez de posséder ceux que tu peux lire.
Sur la société de consommation :
Ce n'est pas parce que l'on possède peu que l'on est pauvre, c'est parce qu'on désire plus.
Sur la bienveillance envers soi-même :
La philosophie veut que l'on soit tempérant et non le tortionnaire de soi-même.
Sur le bonheur :
Celui qui sait où placer sa joie, et ne remet point son bonheur entre les mains d'un autre que lui, y parvient. Il est soucieux et incertain de lui-même celui qu'un espoir tiraille, alors que son objet est à portée de main, d'accès facile, s'il n'espérait pas en vain.
Sur la capacité d'action :
Ce n'est point parce qu'elle [l'aventure] est difficile que nous n'osons pas ; c'est parce que nous n'osons pas qu'elle est difficile.
Je pourrais continuer longtemps comme ça. Ce petit livre (qui  contient des morceaux choisis ; en réalité la correspondance de Sénèque avec Lucilius est plus conséquente) propose moult considérations sur l'amitié, la vieillesse, le chagrin, le suicide, la mort... Il vous recommandera, entre autres, de privilégier la qualité à la quantité, de bien choisir vos amis et de faire confiance à ceux-ci, d'éviter de chercher la louange et l'admiration.etc.

La philo pour tous


Les Lettres de Sénèque à Lucilius sont d'un abord facile pour le néophyte et chacun pourra y trouver des réflexions qui lui parleront et le feront réfléchir. Si le format épistolaire est moins facile d'accès qu'un ouvrage calibré avec une structure moderne, ce petit livre a probablement plus de qualités que l'immense majorité des livres de développement personnel. Il ne faut pas chercher beaucoup plus loin le pourquoi nous lisons encore Sénèque de nos jours que cette intemporalité

Sénèque est un philosophe stoïcien qui vécut à Rome une grande partie de sa vie, proche du pouvoir : il fut conseiller sous Caligula, précepteur de Néron, consul, sénateur et impliqué malgré lui dans diverses intrigues politiques qui lui valurent au final de recevoir l'ordre de mourir de Néron. En paix avec la mort, il mit fin à ses jours en 65 de notre ère.

Et vous ? Ça vous arrive de lire les philosophes antiques ? Que pensez-vous des conseils de Sénèque ?

Informations éditoriales


Lettres à Lucilius, anthologie d'après l'édition des Œuvres complètes de Sénèque, traduction de Joseph Baillard, tome seconde, Hachette, 1861.Editions Mille et une nuits (2002). 110 pages.

Dédicace


Merci à Gromovar de prendre soin de mon équilibre intérieur.

Ce billet vous a plu? Vous pouvez le partager à vos amis, poster un commentaire ou encore suivre mes élucubrations culturelles sur Twitter, Facebook et Instagram.

16 commentaires:

  1. A quand Sénèque dans des talk show? (ah oui c'est vrai, ce n'est pas possible).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mais trop ! Pendant que je lisais je l'imaginais trop bien, en toge romaine, pendant une conférence de coaching comme les américains aiment.

      Supprimer
  2. Tu en fais une lecture tout à fait fascinante. J'adore. Surtout concernant les Piles à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce passage m'a littéralement sauté aux yeux. Certains feraient bien d'en prendre de la graine.

      Supprimer
  3. Ces aphorismes sont saisissants, et pleins de sens aujourd'hui encore.
    Ça doit faire cogiter un livre comme ça !

    RépondreSupprimer
  4. Dire que j'ai étudié ça il y a quinze ans pour le bac. Vu ce qu'on nous faisait traduire, je ne pensais pas qu'il pouvait être autant d'actualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On vous faisait traduire ses tragédies ? J'ai certainement dû l'étudier aussi, mais je ne m'en souviens plus. Ça ne m'avait pas marqué à l'époque, même si j'aimais bien le cours de latin.

      Supprimer
  5. Evidemment il fallait que tu trouves une citation en rapport avec la PàL xD

    RépondreSupprimer
  6. Dire que je l'ai lu pendant mes études de lettres sans en apprécier toute la portée...
    Tu en fais une lecture attrayante et à avoir sur sa table de chevet (ah zut, j'ai pas de table de chevet...)
    J'adore le coup de la PAL! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée la table de chevet, il peut être bon de s'y replonger de temps en temps^^

      Supprimer
  7. Contente de relire ça, j'avais oublié! :)

    RépondreSupprimer