23 août 2016

Comment et pourquoi tuer sa pile à lire

des piles de livres

La vie, l'univers et le reste n°1
Ce billet est une republication du 19/10/15 de mon ancien blog.


Et voilà j'ai gagné : j'ai tué ma pile à lire ! Elle contient à présent 10 livres. Cela m'aura pris plus de 5 ans puisque j'ai commencé en juillet 2010. A ce moment-là, il y avait 65 livres dedans et elle ressemblait à ça :

pile à lire

Maintenant elle ressemble à ça :

pile à lire

(oui il y a encore quelques livres en commun)

Comment faire ?

Le secret c'est de ne pas chercher à descendre trop vite et de continuer à acheter des livres, mais moins qu'on en lit. Faire baisser le volume de la Pile à Lire, c'est comme faire un régime : il faut s'octroyer des petits plaisirs pour éviter de craquer devant le gâteau au chocolat qu'on a vu à la boulangerie.

Depuis deux ans environ, j'ai décidé que je ne devais plus posséder chaque livre que je lisais.  Je me suis inscrite à la bibliothèque. A présent, quand je découvre un nouvel auteur, quand je ne suis pas très sûre que je voudrai garder le livre après l'avoir lu, je l'emprunte. Si le livre me plait très fort, je l'achète après lecture et je peux le ranger sans passer par la case Pile à Lire.

Non seulement ça fait du bien au portefeuille mais ça soulage les étagères, dont j'ai enfin compris qu'elles n'avaient pas les mêmes propriétés que le sac de Mary Poppins. Mon but à présent c'est d'avoir une belle bibliothèque contenant des beaux livres et des livres particulièrement appréciés.

Je triche un peu aussi car :

  • Les livres achetés pour la collection ne sont pas comptés dans ma Pile à Lire : les livres dont vous êtes le héros et les Livres d'or de la science-fiction, principalement. Le but n'est pas de lire ces livres mais de les posséder. Si je les lis tous, j'aurais accompli un exploit. De plus ce sont des bouquins que l'on trouve en occasion, il faut les acheter quand on tombe dessus.
  • La Pile à Lire numérique ne compte pas. Comme elle ne prend pas de place et que le but est surtout de ne pas surcharger mes étagères, elle ne gène pas. Cela dit, je ne rajoute quasi rien dedans et comme 50% du contenu sont des nouvelles isolées, si je décidais de m'y mettre (et je le ferai certainement un jour), j'arriverais à la killer sans trop de peine.
graphique baisse pile à lire
La lente chute de ma pile à lire

Pour quoi faire ?

Pourquoi se priver de la sorte ? En fait, je ne me prive pas. Enfin pas beaucoup plus que ce que doit de toute façon faire un fan de livres quand il rentre dans une librairie bien fournie : il faut toujours faire des choix, sinon on repartirait avec la moitié du contenu des étals du libraire.

En cinq ans de temps, j'ai eu le temps de réfléchir aux raisons qui m'ont poussé à me lancer dans ce défi -presque- impossible. Je suis une enfant de la société de consommation : il n'y a rien à faire, j'aime bien acheter des livres, j'aime bien me dégoter la dernière version blu-ray pleine de bonus de tel ou tel film culte et avoir en ma possession l'édition Game of the Year du jeu vidéo qui me fait de l’œil depuis un moment. C'est compliqué de se mettre des limites et on peut facilement être submergé par des envies impossibles à combler, parce qu'on n'est pas Crésus et/ou qu'on a des problèmes de stockage.

Contrôler sa Pile à Lire est une façon de lutter contre ça. Je possède ce que je suis capable de lire (exception faite des livres de collection, mais on dira que je les garde pour mes vieux jours) et surtout, ce que j'aime lire. 

D'ailleurs, j'ai remarqué que j'avais tendance à appliquer le même principe dans tous les domaines où j'aime posséder des choses. Par exemple, le jeu vidéo. J'ai une centaine de jeux en stock sur Steam, dont la moitié à laquelle je n'ai jamais touché. Eh bien depuis cette année, j'ai entrepris de faire diminuer ma Pile à Jouer et j'achète moins que ce que je consomme, pour faire diminuer le tas. Cela m'a été très utile d'avoir plein de jeux vidéos différents car je ne savais pas trop ce que j'aimais et acheter plein de jeux pas chers via des bundle, ça me permettait de tester, de ne pas aimer et de ne pas râler parce que j'avais payé le jeu au prix fort. Maintenant que j'ai entrepris de jouer à tous ces jeux, je sais mieux ce que j'aime et n'aime pas. Je n'ai donc plus besoin d'acheter dans le vide.

Vous me demanderez peut-être : mais cela ne te fait pas souffrir de te restreindre comme ça ? Ben en fait non, et en tout cas bien moins que de voir s'accumuler des bouquins, des blu-rays, des jeux vidéos dont je n'aurai jamais le temps de m'occuper. Je l'ai déjà dit : le secret c'est d'équilibrer les possibilités de se faire plaisir, de craquer de temps en temps mais sans accumuler à l'infini. 

A dire vrai je suis très satisfaite de moi et je fêterai ça comme il se doit en achetant des livres aux Utopiales. Des livres que je ne ferai pas poireauter pendant 10 ans dans ma Pile à Lire.

Et toi, cher lecteur, chère lectrice ? Ta PàL, elle mesure combien ? Tu le vis bien ? Comment fais-tu pour la contrôler ?

Notes

La photo d'en-tête est une création de Jean-François Rauzier
Les autres photos sont de moi, sous licence CC BY-NC-ND 3.0


Ce billet vous a plu? Vous pouvez le partager à vos amis, poster un commentaire ou encore suivre mes élucubrations culturelles sur Twitter, Facebook et Instagram.

89 commentaires:

  1. Bravo ! Il faut de la volonté quand même parce que bon, j'ai bien essayé d'acheter moins que ce que je lis, mais ce n'est pas toujours facile (surtout quand on est une limace en lecture).
    10 livres en PAL c'est bien, tu as quand même de quoi voir venir ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas eu l'impression d'avoir trop dû prendre sur moi, donc ça va.
      Oui 10 livres c'est bien, je vais tourner dans ces eaux-là à partir de maintenant. Ca fait 2/3 mois de lecture devant de moi, si j'emprunte pas en bibli.

      Supprimer
  2. Joli! Hum ma pal de plus de 300 te salue bien bas ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations!!! Continue comme ça!
    C'est gai d'acheter plein plein de livres, mais se dire qu'on en a trop en attente... c'est chiant aussi au final. Ca m'arrive souvent de vouloir absolument lire un livre, je l'achète, mais il reste en attente... et voilà, ton engouement retombe etc...
    Bref, il faut se prendre en main!
    Je comprends bien ton envie de posséder et de collectionner :-)

    Je fais mon "Grand concours de l'année" depuis 2 ans et demi (avec pour but de réduire la PAL donc... et euh, je pense que je vais me viander cette année.... hum... trop d'achat ces deux derniers mois.. :-)hihi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà c'est ce que je veux éviter aussi. Je n'en ai pas parlé dans mon billet mais le nombre de bouquins que j'ai éjectés car je n'avais pour finir plus envie de les lire ... C'est un peu moche.
      Allez courage, tu vas finir par y arriver :p

      Supprimer
    2. Oui hein!
      Et le livre se revend mal en occasion :-)
      J'ai toujours du mal à les mettre dans un sac pour dire réellement "dehors, allez vivre votre vie chez d'autres lecteurs". :-)
      Aaah le TOC du lecteur...
      Continue sur ta lancée!!

      Supprimer
    3. Je l'ai fait plusieurs fois c'est soulageant tu sais, même si on n'en tire pas grand chose. Après il y a toujours moyen de les donner aussi, ça fait des heureux.
      C'est bien mon intention !!

      Supprimer
    4. C'est ce que je fais parfois... J'envisageais d'aller en abandonner quelques uns au home de Mémé.
      J'en ai déjà laissé que j'avais déjà lu et qu'elle venait de finir.
      Il y a des étagères.... mais bon, c'est pas folichon ce qu'ils ont en stock... :-)

      Supprimer
    5. Faut faire lire de la SF aux vieux !

      Supprimer
    6. En l’occurrence c'était un polar.
      Faudrait faire une étude... est-ce que le vieux est friand de SFFF? Ou est-ce qu'il faut attendre notre génération de grabataires pour qu'il y ait des fans de SFFF dans les homes? :-)

      Supprimer
    7. J'ai des doutes :/
      Vivement qu'on soit vieux, les homes seront plus fun :D On se fera des séances de TV star wars et on aura des déambulateurs customisés XD

      Supprimer
    8. Ahah! C'est une chouette vision du futur!

      Supprimer
    9. Tant qu'à ne pas avoir le choix :p

      Supprimer
  4. Bien joué, ça peut paraître insurmontable, les 65 livres quand on décide de diminuer la pile :) Je me souviens d'avoir eu une réflexion équivalente quand je suis rentrée du Japon les valises pleines de livres, manga et jeux PS2 "au cas où", parce que je ne pouvais pas forcément les trouver en France. Quand 4 ans plus tard, j'étais passé à la PS3 en laissant des dizaines de jeux non joués, et je m'étais un peu désintéressée des manga, ça a remis en question pas mal de choses. Je veux bien te croire, que cette "privation" apparente n'en est pas une. C'est même assez libérateur, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A dire vrai au début je ne pensais pas que ce serait si difficile. Je pensais y arriver en 2 ans max. Mais bon entre temps aussi j'ai été membre du jury du Planète SF et hum ben bon fallait bien que je me procure les livres qui entraient dans le cadre du prix. Ça m'a beaucoup ralenti (mais sans regrets).
      Ce que tu dis est très juste aussi et a aussi joué dans ma prise de décision car il y a des livres que j'ai viré de ma PàL sans seulement les lire car l'envie était passée. Ça fait réfléchir surtout quand on voit combien on en tire quand on les revend XD
      En effet c'est libérateur. Je n'ai pas l'impression de m'être punie d'une quelconque façon.

      Supprimer
  5. Félicitations ! Ma PAL en est à 65 et j'espère un jour parvenir à ton niveau, sauf que je sais que le jour où j'aurai une PAL à 10 livres, j'en profiterais pour la faire grandir de tous les livres qui sont sur ma WL depuis des années et que je me promets de lire le jour où j'en aurais moins chez moi ^^

    En tout cas j'espère que tous ces efforts t'apporteront vraiment quelque chose, que ça soit côté financier ou côté amour de la lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Oh bah tu sais, ça peut peut être se passer de cette façon pour toi : acheter un gros paquet de livres, les lire, puis racheter un gros paquet de livres. Il y a certainement plusieurs manières de faire :)

      Supprimer
  6. Bravo ! Ma PAL en est à 3012000 environ, mais je le vis assez bien. J'emprunte aussi pas mal à la médiathèque (ça c'est pas dur). Un souci que je n'ai pas : la place. Du coup je ne ressens pas trop le besoin de me restreindre. Si j'ai moins de sous à y consacrer, j'emprunte à la bib, ça dépend des mois simplement.

    En tous les cas super cette petite PAL de 10 (qui triche sans le numérique quand même !!!) je te souhaite de te maintenir :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'exagères pas du tout XD C'est ce qui est important de le vivre bien. Ce n'était pas mon cas.
      On s'occupera du numérique plus tard :p Mais bon pour le moment le seul contenu qui s'y rajoute ce sont les nouvelles mensuelles du Bélial et l'un ou l'autre SP que je lis directement. Donc elle reste relativement au même stade. Je ne me jette plus sur les promo tout ça : ça ne m'intéresse plus vu que quand je ne connais pas ou pas bien l'auteur, je préfère emprunter à présent.
      Ça dépassera un peu avec les Utos mais je mérite de me faire plaisir donc c'est pas grave ^^

      Supprimer
  7. Bravo, 10 livres est un sacré objectif :) C'est très lent, c'est sûr. (et finalement pour moi, cela sera un bien plus long travail ; rapport au fait que je pars d'une plus grosse PàL). Ah-AH ! Ma PàL numérique compte de mon côté. (mais ce n'est sûr que cela explique "tout"). Je comprends tout à fait ta volonté de mieux choisir ce que tu achètes, principe que j'applique aux autres "domaines". Et effectivement, je n'ai pas l'impression de me resteindre ou de me frustrer. Merci pour ce billet tout délicat et plein de motivation :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu comptes aussi killer ta PàL ?
      Si tu as besoin de conseils je facture 50€ hors taxe le conseil :D
      Bonne chance en tout cas. Tu comptes nous tenir au courant des fluctuations de ta PàL sur ton blog ?

      Supprimer
  8. Wow, je suis épatée !
    Moi aussi je tente de limiter mes acahts, c'est plus facile depuis que je travaille dans une grande médiathèque avec des rayons SFFF et BD bien fournis ! Cependant, ma PAL s'élève encore à une quarantaine de livres (et je dois aussi penser au stockage, d'autant plus maintenant que j'ai déménagé)... encore bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui c'est clair qu'avoir tous ces livres sous le coude, ça doit aider à se réfréner :) 40 c'est très raisonnable je trouve, surtout si tu est en phase descendante ^^
      Merci :)

      Supprimer
  9. Eh bien bravo, c'est bien de pouvoir tenir ses engagements ^^ Par contre dans ce qu'il te reste encore à lire, y'a de gros pavés, lol
    Fais toi plaisir aux Utopiales du coup !
    Je suis assez d'accord avec toi pour apprendre à se réfréner sur ses envies d'achats,
    (même si moi je ne suis pas comptée dans la génération "enfant de la consommation"), ne serais-ce aussi pour continuer à éprouver cet immense plaisir quand on se laisse enfin à acheter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) Chuut, n'appuie pas là où ça fait mal ... Les intégrales des nouvelles de Dick. Bon une chose est sûre c'est qu'il devient plus que probable que je m'y mettrai en 2016 XD
      C'est vrai que quand on se retreint, quand on se lâche, ça fait vraiment plaisir :) Ça va être vraiment cool ça aux Uto, j'ai déjà 4/5 titres sur ma liste ^^

      Supprimer
  10. Haha c'est trop bien !! :) Contente pour toi que tu aies atteint cet objectif.
    J'avais loupé que tu t'étais inscrite à la bibliothèque. C'est super ! C'est une belle solution. Non seulement on économise, mais en plus on peut tomber sur des trucs imprévus juste parce qu'ils sont juste à côté de ce qu'on vient chercher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en suis pas encore là pour la biblio : quand j'y vais je sais ce que je prends et ne repars pas avec des trucs en plus mais comme je vais y aller de plus en plus souvent, il y a de fortes chances que je me laisse tenter par des extras. J'attends aussi avec une certaine impatience que la biblio des Halles s'ouvre, je pourrai y aller avant d'aller au ciné, ce sera top. Là je dois me coltiner 15 minutes à pied pendant l'heure du midi au boulot XD

      Supprimer
  11. Je suis assez admirative de ta persévérance ! Bravo ! \o/

    Personnellement j'aurais un peu du mal à faire de même car je ne matérialise pas trop ma PAL... j'en ai un peu partout : bibliothèque, table de chevet, et même garage depuis mon déménagement :(
    Je me reconnais tout à fait dans le besoin de posséder, depuis que j'ai des sous à moi je ne fréquente plus la médiathèque... mais justement je pensais sérieusement m'inscrire à la bibli de ma ville un de ces jours, alors je vais peut être suivre ton exemple ! :)

    Merci pour le partage de ton expérience en tous cas, que je prends comme conseils de bon entretien de PAL ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Ha ben c'est une autre façon de faire, comme ça tu te culpabilises pas non plus :) La bibli c'est sympa, si elle est bien fournie dans le genre que tu lis ^^ (j'ai essayé ma bibli municipale et leur rayon SF est un peu catastrophique).

      Supprimer
  12. Ah le rapport de chacun à la PAL...
    Pour moi, ça a vraiment été une création artificielle liée à ma découverte de la blogosphère, une sorte de mimétisme pour faire comme les autres gros lecteurs (avec ce sentiment même de jouer à qui qui a la plus grosse -_-) mais qui ne me satisfaisait pas pleinement pour la simple et bonne raison que dès que j'achetais un nouveau truc ben j'avais de moins en moins de lire les "anciens" même si ceux ci n'étaient pas ben vieux... A la base, j'avais toujours 3/4 livres sous le coude, que ça soit en emprunt ou en achat et ça m'a fait un bien fou de revenir à ce système finalement. :)

    Là je m'éclate totalement avec les emprunts en bibliothèque, presque même plus que si je les achetais et ça c'est un peu nouveau pour moi ! ^^ Pourtant, ça fait bien depuis 2010 que je suis assez attentivement le courant minimaliste et que je gère au poil la plupart de mes achats comme il se doit. Finalement, ça se rapproche un peu de ton idée de n'acheter que des beaux livres et des choses qui ont bien plu plutôt que de remplir les étagères de poche å la c*n (rien de péjoratif, c'est plus pour l'idée) ou de bouquins qu'on a aimé mais bof sans plus. Une sorte de bibliothèque qui ne contiendrait que des ouvrages qu'on aimerait lire, relire, rererelire en somme !

    J'espère que tu auras un jour l'occasion de lire les livres que tu collectionnes quand même, ça serait dommage de se réveiller un moment et se dire "mais pourquoi j'ai cumulé tout ça?"... :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool que ça t'enthousiasme tant la bibli, en plus elle a l'air très bien ta bibli. Avoir du davoust et La petite déesse, je n'aurais pas parié dessus, c'est assez pointu tout de même.

      Oui c'est se créer en quelque sorte une bibliothèque idéale :)

      Oh mais purée ce que je me détesterais si ça arrivait. Mais bon mes ldvlh je déteste déjà mon moi ado qui est allé les revendre donc je ne suis pas sûre que je referais cette erreur deux fois. Ce que j'ai peur surtout c'est d'un jour me trouver dans une situation qui ferait que je n'aurais pas la place de les garder. Ça m'angoisse.

      Supprimer
    2. Je crois que ce qui me plait le plus, c'est la façon dont la ville à organisé son réseau. Via ma petite bibliothèque de quartier, j'ai en réalité accès aux 43 bibliothèques de Montréal et ses 4 millions de docs (bouquins, films, jeux etc.), la réservation se faisant en ligne et le dépôt/retrait à quelques minutes de chez moi... :)
      Du coup, j'ai plein de possibilités, en français comme en anglais ! :D

      Eh eh, y'a pas de raisons du coup... ^^ Je sais que j'en avais un ou deux qui traînaient dans mes étagères, si je remet la main dessus un jour je penserais à toi pour compléter la collec!

      Supprimer
    3. Ha oui c'est top cool ça. A Paris tu dois quand même te déplacer dans la bonne bibli. Ou alors il faut demander un exemplaire qui est à la réserve centrale, dans ce cas-là ils le font venir.
      Ok deal, si je les ai pas déjà :p

      Supprimer
  13. C'est malin de faire des article comme ça, maintenant j'ai ma pàl qui a prit peur et est partie se réfugier dans la chambre et impossible de lui faire ouvrir la porte ! :p
    En tout cas belle sagesse, mais je ne pense pas y arriver, même si j'essaye... (comment ça pas crédible ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'espère que tu arriveras à accéder à ta chambre d'ici la fin de la soirée. Si tu dois dormir sur le canapé, je décline toute responsabilité XD

      Supprimer
  14. Y'a pas à dire, c'est du beau boulot, félicitations ! (même s'il reste encore quelques bons gros morceaux... =P)
    Une question : est-ce que le passage en mode cyborg aide à exterminer la PàL ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chuuut on ne parle pas des livres dont on ne doit pas prononcer le nom.
      Le mode cyborg peut aider si tu arrives à récupérer des pièces détachées de Johnny 5. Ce ne fut pas mon cas, donc : non XD

      Supprimer
    2. Et sinon, c'est pour quand l'article sur les LDVELH, avec la liste complète de tes possessions ? ^^

      Supprimer
    3. Plus tard plus tard. C'est un peu au point mort du côté des ldvelh

      Supprimer
  15. Ohhh je croyais découvrir une méthode miracle. Genre un régime ducan de la Pàl !!
    Mais non. Mon problème c'est de ne pas avoir de bibliothèque qui propose de titre 1 : récent 2 : que j'aimerais lire :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça existe ça les méthodes miracles ?
      Pas de bol pour la bibli. Heureusement que je peux compter sur celles de Paris, pcq ma bibli municipale c'est pas trop ça (enfin en tout cas avec ce que je lis).

      Supprimer
  16. La classe, je suis impressionnée ! Ici j'ai toujours l'éternel problème des emprunts du travail, tentation éternelle :) En tout cas, félicitations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^
      Profite en c'est bientôt fini ça, après tu feras comme nous : aller à la bibli :p

      Supprimer
  17. Un très bel article, qui fait réfléchir. J'ai moi-même entamé un gros travail là-dessus et je me suis séparée en un an d'environ la moitié de mes livres (près de 1200 !), pour alléger autant mes étagères que mon esprit et retrouver un rythme plus sain. Et c'est la meilleure chose qui me soit arrivée ! Bon, j'ai encore une PAL énorme mais j'achète bien moins (et bien moins compulsivement qu'avant) donc ça devrait se résorber petit à petit...
    Chapeau à toi en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Woaw 1200 c'est impressionnant. On a en tout cas le même ressenti de libération.
      Merci ^^

      Supprimer
  18. Félicitations :D
    Moi j'ai du mal à descendre sous le seuil des 15 en papier, mais comme j'ai un bon taux de rotation (j'ai plus que 2 vieux livres sinon tout date de 2014 ou plus récent), ça ne m'inquiète pas trop, l'essentiel c'est d'éviter que les livres végètent trop longtemps.
    Et puis comme je manque de place, j'ai finalement de moins en moins envie d'acheter, ça aide ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 15 ça reste très raisonnable. Et en effet le taux de rotation est important. J'ai encore des efforts à faire à ce niveau-là : si j'arrive à sortir rapidement les bouquins arrivés récemment, je reste quand même coincée à des bouquins qui sont dans ma PàL depuis plusieurs années.
      Pour la place j'ai encore de la marge mais comme je doute de pouvoir un jour avoir accès à un logement plus grand, je fais attention.

      Supprimer
  19. Belle abnégation, félicitations ! ;)
    Moi ma PAL a plutôt tendance à enfler (quoique depuis que j'ai une vraie liseuse, ça semble se calmer, mais elle se réfugie dans le numérique...^^), mais je le vis bien. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^
      Le vivre bien c'est ce qui est important de toute façon et puis la PàL numérique ça compte pas, tout le monde sait ça :p

      Supprimer
  20. Franchement Bravo, je suis très admirative. J'aurais beaucoup de travail si j'appliquais ta philosophie mais ma PAL diminuera probablement. Mais le coup du petit plaisir marche très bien dans le régime mais il faut le savourer. ^^ Bien joué en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Côté régime j'y connais pas grand chose, mais le petit plaisir d'achat pour la PàL il fonctionnait très bien. Je n'ai quasi acheté mes bouquins qu'en festival pendant 5 ans. Bon il y avait aussi les bouquins pour mes collec mais comme je ne les lis pas vraiment pour le moment, je les range et puis n'y pense plus.

      Supprimer
    2. Mais tu étais raisonnable pendant les festival?. Car généralement moi ce sont les périodes où c'est un grand carnage. Genre +15 à ma PAL...

      Supprimer
    3. Oui assez raisonnable, surtout quand j'ai commencé à voir le bout de la PàL. Bon après, là, aux dernières utos, j'ai un peu exagéré *sifflotte*

      Supprimer
  21. Waow, ton article est super motivant !

    J'ai aussi commencé ce long processus. Bon, je suis à un autre niveau que toi. J'ai commencé à plus de 200 et je vais bientôt passer sous la barre des 100. Je me suis aussi rendue compte que le plaisir d'acheter 10 livres ou d'en acheter 1 est le même alors je ne craque plus comme avant. Bon, je ne pense pas arriver au même niveau que toi car 10, c'est trop peu pour moi qui aime bien varier les lectures mais arriver 30 ou 20 serait vraiment le top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite d'y arriver. Tu pars de plus loin que moi du coup tu as fait diminuer ta PàL de plus de bouquins déjà. 20 ou 30 ça reste très raisonnable. Continue comme ça en tout cas !!

      Supprimer
  22. Bravo !
    C'est vrai qu'à force, on traine dans nos PAL des romans pendant des années que l'on avait fortement envie de lire quand on l'a acheté mais qui ont perdu peu à peu de l'intérêt ou se sont noyés dans la masse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Oui je me suis débarrassée d'un paquet de bouquins comme ça. J'ai encore beaucoup de livres qui sont là depuis longtemps cela dit :/

      Supprimer
  23. Je t'admire.
    De mon côté, j'essaie de plus en plus de faire attention aussi parce que ma PAL SFFF approche les 300 livres (dont 11,5% en numérique parce que je les compte dedans). la frustration de ne pas pouvoir lire ce qui me fait envie dépasse la frustration de ne pas pouvoir acheter. Et j'essaie de jouer là dessus pour me restreindre. C'est assez désagréable et je ne parviens pas à être sereine face à ça (j'ai des copines qui ont le même problème mais avec des chaussures ou des fringues, moi ce sont les sacs et les livres...)
    bravo en tout cas et je te souhaite un beau craquage avec beaucoup de plaisir et sans culpabilité aux Utos :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu trouveras certainement un équilibre, faut se laisser le temps et essayer différentes méthodes.
      Tu seras témoin de mon craquage (très raisonnable, j'en suis toujours à 10, ça va me faire repasser au-dessus de la barre fatidique) aux Utos :D

      Supprimer
  24. Trop sympa de relire ce billet !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool, j'ai pas que saoulé mes anciens lecteurs en republiant alors :p

      Supprimer
  25. Waouh! Bravo, c'est un bel exploit.
    Et presque une année après où es-tu?
    Je comprends tes raisons, si je ne compte que mes livres physique je dois en avoir une trentaine. En revanche, je ne suis guère tombé dans la consommation à tout va, du coup pas besoin de régime. Mais mon vrai plaisir ce sont les livres, alors, je ne me vois pas restreindre autant que toi. Mais félicitations pour ta prise de conscience, tes résolutions et tes résultats! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un an après j'en suis à 19 livres dans la PàL, principalement dû à des acquisitions aux Utos et à Noël. Je n'ai pas lu de livres (que des revues) entre janvier et juin, donc forcément :D Maintenant je me tracasse moins pour la PàL pour lire ce que j'ai envie de lire maintenant, mais du coup je vais à la biblio :p
      Le fait que je ne vois absolument pas ça comme une restriction, je ne me fais pas de mal, je ne mets pas à suer à grosses gouttes quand j'entre dans une librairie alors que j'ai décidé de ne rien acheter. C'est décisionnel, pas un concours de circonstances parce que je manque d'argent ou que je n'ai plus de place (même si c'est la crainte de ne plus avoir de place qui m'a guidée dans cette direction au départ).

      Supprimer
  26. Bel effort! J'essaie de faire pareil, dans un souci de roulement - ma PAL hors SP compte environ 500 livres, celle des SP est à peu près maîtrisée à moins de 10 titres.

    Effet secondaire intéressant: depuis quelques mois, je chronique des livres plutôt anciens sur mon blog, entre deux nouveautés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un autre volume dis donc !
      Il y a toujours moyen de trouver du positif quand on prend ce genre de décision. Sinon on ne s'y tiendrait pas, je suppose.

      Supprimer
  27. Je fonctionne a peu près de la même façon, j'essaye de ne pas dépasser une PàL de 5 livres + 2 livres au long court (j'ai en cours un essai sur la philosophie chinoise, que je lis sur plusieurs mois xD). Et j'essaye toujours de finir en premier les livres que je prends au travail ou qu'on m'a prêté pour ne pas bloquer d'autres lecteurs. J'ai une PàL numérique, mais elle n'est pas trop grosse, et comme en général je la prends en vacances elle descend rapidement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 5 livres, c'est encore moins que moi ! Chapeau !
      Merci de ton partage d'expérience :)

      Supprimer
  28. Bravo !

    J'avoue être dans une dynamique un peu similaire. Je lis pas mal en numérique et j'achète le livre après coup, s'il m'a vraiment séduit.

    A part pour deux, trois, auteurs francophone, j'arrive à m'y tenir.

    Par contre, ma pile numérique en prend un coup. Mais comme tu dis c'est moins grave.

    Sinon, la police des commentaires est top.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien connu : la PàL numérique n'existe pas. Mais je vais quand même m'y atteler doucement, j'ai laissé traîner trop de trucs dedans que je ne sais même plus comment j'en ai fait l'acquisition.
      Merci de ton feedback ^^

      Supprimer
  29. Bien joué ;)
    De mon côté, elle est grosse, bien grosse... Je la descends doucement mais ça va me prendre beaucoup de temps. Pas grave! C'est un plaisir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca m'a pris 5 ans pour passer de 65 à 10 livres :D Comme dirait l'autre, l'important c'est de participer :D Et l'air de rien, on finit par y arriver ^^. J'aurais pu tout aussi bien décider de ne plus rien acheter du tout pendant 1 an, 1 an et demi et le problème aurait été résolu plus vite. Mais bon ma vie aurait été un peu plus ennuyeuse.
      Bonne chance !

      Supprimer
  30. C'est marrant, cette histoire de pile à lire me fait penser à un concept dont parle le psychiatre Serge Marquis, qu'il appelle "l'humanitude". Il dit qu'il y a des choses dans la vie qui nous confronte à notre propre 'humanitude', c'est-à-dire le fait que malgré l'accélération de la vie et l'abondance des choix de consommation, nous n'avons toujours que deux yeux, deux mains, et vingt-quatre heures par jour. On ne peut pas tout faire, tout voir, tout lire et parfois, on est confronté à cette limite inhérente à notre nature finie d'humains. La pile à lire qui s'étend à l'infini, c'est un peu ça : à force d'augmenter elle nous confronte à notre incapacité de tout lire. Finalement je pense qu'on se sent plus serein à se limiter, il y a un sentiment d'accomplissement à avoir réussi à tout lire, alors qu'une pile immense peut être source d'angoisse, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement passionnant comme concept, merci du partage. J'ai déjà eu des discussions à ce sujet (sans y mettre de terme) avec mon frère, qui gère son humanitude beaucoup mieux que moi d'ailleurs. Je suppose que je peux voir ma démarche dans ce sens, même si j'accepte encore difficilement de me dire que je ne pourrai pas tout lire tout voir tout ...
      En effet ma grande pile à lire était source d'angoisse (à échelle mesurée tout de même, ça ne m'empêchait pas de dormir, source d'inconfort plutôt).
      Merci beaucoup pour cette mise en lumière.

      Supprimer
  31. Très intéressant ce genre de billet. Cela fait tellement écho... Face à la marée d'informations inutiles (et répétées 100x) qui nous submerge chaque jour, lire quelque chose de personnel (et qui apporte quelque chose (car sinon il y a Facebook...)) fait beaucoup de bien. On en redemande :-)

    Pour la pile à lire, c'est un concept que je n'ai jamais réussi à mettre en place. La raison étant que je collectionne des livres depuis bien avant que j'apprenne l'existence du concept PaL (et bien avant internet et les blogs). ça et mon rythme de lecture très lent (quelques pages par jour avant de tomber endormi...).
    Et depuis 3 ans, j'ai décidé de ne plus lire qu'en VO. Donc j'ai racheté pas mal de sagas d'un coup en anglais. Comment faire rentrer des séries comme La Roue du Temps, La Tour Sombre, Discworld, Krondor, ... dans une PaL ?? C'est foutu avant de commencer :-)
    De plus, je trouve que mettre les livres de la PaL sur le côté, ça fait des trous dans la bibliothèque, et ce pour des mois voire des années (problème solutionnable par une PaL virtuelle, mais c'est pas le même).
    J'ai donc abandonné l'idée, et finalement, ce qui me plaît quand j'ai fini un livre, c'est de me poster devant ma bibliothèque et de choisir sur le coup le prochain livre à lire, en fonction des envies du moment qui fluctuent très régulièrement. Un peu le concept d'une bibliothèque de ville mais à la maison. Et je n'éprouve pas d'angoisse face à tout ce que j'ai à lire. Comme tu le disais, le principal c'est de bien le vivre et pour les livres, je le vis très bien. J'ai juste quelques regrets face à tous ces libres en français que je ne lirai jamais, car maintenant que j'ai pris goût à la VO, c'est impossible à envisager.

    Par contre, pour les autres domaines (les jeux video, les séries, films, ...), j'applique le "je ne prends que ce je compte consommer dans un délai très court terme". Et ça fait effectivement énormément de bien !

    J'essaie aussi d'éliminer tout aspect nostalgique : maintenant qu'on gagne notre vie, on peut acheter toutes ces choses collectionnables pour lesquelles on n'avait pas les moyens...Et donc on achète plein de trucs (de geeks) dont on pense qu'ils sont géniaux, car ils nous faisaient rêver étant enfant/ado. Mais quand on les utilise, on se rend compte qu'on n'aime pas vraiment en fait...la preuve la plus parlante, c'est qu'on déballe, on essaie, et on y revient pas le lendemain, ni même dans les semaines qui suivent.
    On a dépensé des sommes folles pour acquérir toute la collection, et finalement, c'est la douche froide, on se sent perdu...car on avait oublié que tant d'années se sont écoulées, et qu'on a changé...
    J'en ai fait l'expérience pour le retro gaming par exemple, en me mettant une pression de devoir posséder et jouer à tous ces jeux que je n'ai pas eu l'occasion de jouer et qui font partie de la culture vidéoludique. Pendant des années, j'ai couru pour refaire ce retard qui ne faisait que croître avec tous les nouveaux bons jeux récents (et j'ai de moins en moins de temps). Depuis 2,3 ans maintenant, j'ai complètement inversé ma façon de voir les choses : je joue aux jeux récents qui me parlent (sur Steam, après 6 mois, on les a moins chers, donc ça ne coûte pas forcément plus cher qu'acheter des tous vieux jeux, et puis acheter un jeu qu'on attend vraiment au tarif plein, ça ne fait pas si mal que ça si on est de toute façon limité par le peu de temps libre). Et si un jour, j'ai fini les jeux récents et que je m'ennuie (!), je prendrais alors un vieux jeu. Mais ça ne risque pas d'arriver. Bye bye maudite nostalgie, je suis à présent tourné sur le présent et le futur :-)




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de considérer que mon billet sort du lot et merci aussi pour ton très long commentaire très inspiré !

      Je comprends tout à fait ta façon de faire, c'est chouette aussi le principe de se poser devant sa biblio en se frottant le menton "qu'est-ce que je vais bien pouvoir lire maintenant". De mon côté, je n'y arriverais pas. Mes livres non lus sont à part, pas moyen que je les range sans les avoir lus (sauf si je les ais déjà lus avant). Je n'ai d'ailleurs pas attendu la mode des PàL pour ça : j'ai une pile à lire (je l'appelais déjà comme ça à l'époque) depuis que j'achète des livres toute seule, je devais avoir 12/13 ans par là. Internet n'était qu'un ersatz de ce qu'il est devenu.
      Je n'en suis pas encore rendue au "je n'achète que ce que je peux consommer assez rapidement" mais j'y travaille et je ne doute pas d'y arriver un jour, vu que les excès me dépassent de plus en plus.
      Par contre je suis une incommensurable nostalgique : j'ai deux biblio à moitié remplies de LDVELH et de bouquins que j'ai lus quand j'étais gamine et je les collectionne et ça me va très bien. Je ne les lis pas pour le moment, mais ça viendra. Je ne pense pas être déçue car j'arrive assez bien à retrouver mon âme d'enfant. Après pour les jv, j'arrive pas à jouer à de vieux jeux, je les trouve graphiquement pourris et souvent moins bien conçus en terme d'ergonomie. A quelques rares exceptions, je ne joue qu'à des jeux qui sont sortis après 2008. J'achète toujours les jeux méga soldés.

      Merci de ta visite et n'hésite pas à repasser.

      Supprimer
    2. Merci pour ta réaction :-)

      J'ai commencé aussi vers 12 ans à acheter des livres. Mais déjà, mon plaisir (obession ?) c'était de remplir ma petite étagère de 60 cm de large (un rayon) de livres identiques (des Stephen King en J'ai Lu qui ont encore toujours leur place dans ma bibliothèque actuelle !)

      Je trouve qu'il n'y a rien de mal à la nostalgie en soi, c'est un feeling agréable, qui véhicule tant de choses et nous permet aussi de revenir avec joie à certains endroits si spéciaux... Je suis encore souvent titillé (voire carrément excité) devant l'une ou l'autre chose, et j'ai envie de craquer et d'acheter toute la gamme d'un coup. Et puis, je me raisonne, je me dis que ce sera le nième truc dans lequel je me lance pour abandonner assez vite, et ça me désespère...pour me retrouver tout aussi vite plein d'enthousiasme pour me recentrer sur mes véritables passions et aller au fond des choses (bien que pour les livres, je ne pense pas que le "fond des choses" existe). Et ça c'est très chouette aussi ! On repart plus déterminé et finalement plus heureux à l'idée de continuer plutôt ce qu'on a entamé et qui nous fait vraiment vibrer.

      Les LDVELH, j'attends de les récupérer de chez mes parents... Il y en a une belle série (les toutes premières séries : Dragon d'or, Loup Solitaire, Défis Fantastiques, L'Oeil Noir (et ses boîtes de jeu en forme de livre), ...). Ils seront les bienvenus dans ma bibliothèque mais je ne chercherai pas à compléter quoi que ce soit. Sauf si je tombe dessus dans une brocante éventuellement. Qui sait ?!
      Cependant, je devrais leur vouer un véritable culte car pour moi, c'était, je pense, la source de ma passion pour le médiéval fantastique. Vers mes 7-8 ans, je devais les lire à voix haute et mon père traçait minutieusement les plans des labyrinthes, châteaux ou souterrains ! Cela m'a amené naturellement vers le JdR et ensuite vers un certain Seigneur des Anneaux que la revue Casus Belli citait plusieurs fois comme source d'inspiration de tous les JdR. Quelle découverte... pour moi qui pensais que la fantasy se limitait aux Chevaliers de la Table Ronde car c'étaient les seuls romans du genre disponibles au rayon jeunesse de ma biblio...).

      Bon allez, je m'arrête là, sinon, tu auras encore mal au doigt pour scroller jusqu'en bas ;-)

      Quant à repasser, ne t'inquiète pas, je suis l'ancien blog depuis quelques bonnes années. En fait, il ne faut pas le répéter à l'auteur, mais c'est probablement mon blog favori parmi mes 100 ou 200 flux rss :-) Une réelle source d'inspiration qui ne donne qu'une seule envie : courir créer son propre blog ! Et oui, rien que ça !

      Supprimer
    3. Hahaha mais les Stephen King. J'ai toute une rangée de ma biblio remplie de vieux J'ai Lu de King. Ils sont touts pourris tout abîmés, certains car achetés en seconde main, d'autres parce que de toute façon la reliure de chez J'ai lu était trop pourrie.
      Tu as de la chance d'avoir encore tes LDVELH. J'avais tout revendu quand j'étais étudiante. Je me déteste pour ça. Heureusement que les King n'ont pas suivi le même chemin O_O

      Merci pour tes compliments, vraiment, ça me va droit au cœur. Je viendrai te relire lorsque je ferai ma drama queen dépressive en mode "pourquoi je blogue, à quoi ça sert ?" :D
      Et si tu crées ton propre blog, dis-le moi, j'irai faire un tour :)

      Supprimer
    4. C'est vrai que j'en ai déjà vu des exemplaires Stephen King/J'ai Lu bien massacrés. Faut dire, avec le dos noir, ça n'aide pas pour masquer les plis. Les miens sont encore en très bon état, bien que jaunis. Souffrant de collectionnite (anciennement aiguë), j'en ai forcément pris soin :-)
      En 2012, j'ai lu Le Fléau, et je viens de regarder la date d'impression : 1992 ! 20 ans qu'il trônait dans ma bibliothèque (déménagée plusieurs fois) mais son heure a quand même fini par arriver ! Comme quoi :-)
      Par contre, en allant le chercher, je ne peux m'empêcher de toujours remarquer le premier volume de "ça" qui est absent...car vendu pour avoir des "thunes". Moi aussi j'ai vendu pas mal de trucs que je regrette parce que j'avais une soudaine envie de me lancer dans autre chose. Des piles de livres, que j'ai fini par racheter pour la plupart grrrr. Une fois racheté, la pilule est passée et on se déteste déjà moins ;-)

      "A quoi ça sert de blogger ?". Notamment à égayer un peu la journée d'un gars qui s'apprête à passer 10 heures sur un plateau bruyant devant son PC :-) Ceci dit, j'aime mon boulot mais c'est toujours un petit plaisir de déjeûner en lisant des choses qui cassent un peu la routine ! Cela m'ouvre l'esprit !

      Quant au blog, oui, c'est dans les plans ! C'est même en draft pour l'instant ! Pour voir si c'est un truc qui me plaît, je me force à créer un peu de contenu avant de mettre quelque chose en ligne et ne pas continuer après quelques semaines. Approche prudente, certes, mais je me connais. Je n'ai pas mon pareil pour démarrer 10 000 initiatives en grande pompe et ne jamais rien continuer :-|
      Mais même en draft, je trouve ça chouette d'écrire donc ça devrait le faire. Même si je doute être capable un jour de parvenir à écrire une belle chronique de livre ! Il y a une certaine technique que je n'ai pas/ne perçois pas. Par exemple, je ne sais absolument pas déterminer si l'auteur a un style médiocre ou exceptionnel. Je me focalise vraiment sur l'histoire et l'univers. Et un roman sur Warcraft/D&D/... (ces livres communément appelés "petite littérature" ou "littérature de gare" (termes que je déteste (ou du moins la personne qui les prononce) tellement ils sont rabaissants) que j'ose parfois à peine sortir de mon sac dans le train :-|) risque autant de me plaire qu'un GRR Martin. Après, un livre nul, ça restera un livre nul, mais ce sera sûrement parce que je trouve l'histoire nulle, sans forcément remarquer que c'était l'auteur qui "ne savait pas écrire"... Pourquoi ne pas une fois faire un billet là-dessus, toi qui a fait partie d'un jury ? :-))

      Mais ça ne me bloquera pas ! Ce sera plutôt un tas de feelings et de remarques qui me passent par la tête sur ma lecture ou sur des thèmes comme celui de ce billet (les trucs un peu psycho/introspection/prise de recul/analyse de soi (mais version light uniquement...), ça me passionne et plein de potes-geeks éprouvent les mêmes "difficultés" !), mais c'est aussi plus pour me souvenir moi-même de ce que j'ai lu (ou plutôt du contenu de ce que j'ai lu) car j'oublie assez vite ce qui ce que ça racontait.

      Allez, assez parlé de moi, c'est pas trop l'endroit ici pour ça :-)

      Mais si tu visites un jour ce futur blog, je serais évidemment super ravi de lire tes commentaires et suggestions ! Merci :-)

      Supprimer
    5. C'est clair que le rachat fait passer la pilule. La mienne sera complètement passée lorsque j'aurai retrouvé les 18 premiers tomes de Loup Solitaire. Il m'en manque encore quelques uns :p

      Si j'égaye des journées, ça égaye la mienne :)

      Tu sais en matière de blog, ce qu'il faut surtout c'est se lancer, si l'envie est là. Honnêtement quand je relis les premiers billets que j'ai écrits, je les trouve terriblement nuls. Mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Aussi y a rien qui te force à aborder tous les aspects d'un livre pour en parler. Si tu t'en fiches du style, n'en parle pas.

      En tant que blogueuse, je garde toujours en tête que je suis moi et que ce que je veux partager c'est l'effet que m'a produit tel objet culturel, pas que je pense qu'il est mieux que les autres bien sûr mais parce que ce blog me sert à me raconter moi, pas à être une vitrine de maison d'éditions ou d'auteurs (ou une poubelle dans le cas où ça matche pas). En tant que membre du jury, c'était pareil en fait. On ne remplit pas des petites grilles en mettant des points au style, à l'histoire, etc. C'est un jury de blogueurs, donc je suis contente qu'il fonctionne au "feeling".

      Du coup sur ce sujet, un billet, je ne sais pas trop, mais en tout cas ce type de sujets de réflexion m'intéressent et j'aimerais arriver à en produire plus sur le blog, d'où la naissance de la rubrique "la vie l'univers et le reste". Après faut que je me lance dans de l'inédit :p

      J'attends l'éventuelle sortie de ton blog :)

      Merci pour la discussion.

      Supprimer
  32. Excellent choix. Excellent point de vue. Et je plussoie. Malheureusement pour moi, et c'est bien le seul domaine dans lequel je craque et capitalise ad nauseam, c'est dans le monde du livre. Mon étagère à livres croule d'ouvrages en tous genres et je picore de temps en fonction des envies. Parfois j'en mange rapidement plusieurs, mais souvent elle grossit, souvent par des achats d'occasion, parfois par des récups. Et quand je vois tout ce que j'ai à lire, parfois je râle de pas avoir le temps de le faire. Et pourtant, je pourrais me passer de ces achats car j'ai la Bibliothèques des Littératures d'Aventures dans ma commune, la bibliothèque avec le meilleur fonds SFFF, polar, thriller etc. en Belgique. Peut-être qu'un jour, j'en aurai marre de consommer des livres. Mais à nouveau, c'est bien le seul rayon dans lequel je consomme ad nauseam. Le seul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est le seul domaine, c'est aisément pardonnable, non ? En plus tu achètes beaucoup en seconde main. Je suis largement d'accord pour dire qu'en matière de seconde main, c'est l'occasion qui fait le larron : si tu ne prends pas le livre au moment où tu le trouves, tu pourrais bien ne plus le retrouver en occaz une autre fois.

      Supprimer
    2. En même temps, les livres tiennent dans la durée, contrairement aux jeux video, dvd, gadgets technologiques. Il n'y a pas vraiment de "date d'expiration" qui pourrait une pression comme pour ces autres domaines. Ils finiront probablement tôt ou tard par être lus par quelqu'un.

      Supprimer
    3. C'est vrai, ça. Allez Julien, ne culpabilise plus, roule-toi dans tes livres, au pire tes enfants les liront ^^

      Supprimer